vendredi 16 mars 2012
La TAQIA en action devant évêques, pasteur, rabbin etc.
By Administrateur @ 08:02 :: 17222 Views :: 0 Comments :: Article Rating :: Informations, Réponses chrétiennes aux objections musulmanes
Cela s'est passé le 27 octobre 2011, devant un parterre choisi, comme chacun pourra le constater en lisant, ci-dessous, les personnalités et les hauts dignitaires participant à un spectacle où la forme seule compte (le religieusement correct) ; quant au fond tout le monde s’en fiche ? Non ! Pas pour certains qui ont relevé le passage extrait du Coran, qui montre comment les chers représentants des religions reconnues par la République, cultivent une image de façade qui ne correspond pas à leur nature…
Ils se moquent des hommes, souvent trompés et qui ne le savent pas ; mais croient-ils tromper le Dieu éternel ?

Ci-dessous des extraits, mais les internautes qui désirent lire tout le discours, c'est ICI

Allocution d’Anouar Kbibech, au nom des Musulmans de France

Monsieur le Président de la Conférence des Evêques de France Monseigneur André Vingt-Trois,
Monsieur le Président de la Fédération Protestante de France, le Pasteur Claude Baty,
Monsieur le Grand Rabbin de France, Mr Gilles Bernheim,
Monsieur le Recteur de la Grande Mosquée de Paris,
Monseigneur Nestor, Evêque de Chersonèse, de l’Eglise Orthodoxe,
Mr le Président de l’Union Bouddhiste de France, le Révérend Olivier Wang-Genh,
Monsieur Mario Giro, Membre de la Communauté de Sant’Egidio, Responsable des relations internationales,
Mesdames et Messieurs, Chers Frères et Chères Sœurs,

Reprenant l’initiative de Jean-Paul II en 1986, Sa Sainteté Le Pape Benoît XVI invite à nouveau les représentants de toutes les religions à Assise aujourd’hui même, 27 Octobre 2011.

Déjà en août 1985, à Casablanca, près de 100 000 jeunes s’étaient rassemblés pour écouter Sa Sainteté Le Pape Jean-Paul, venu expliquer les fondements du dialogue interreligieux. Dans son discours, le Pape Jean Paul II a notamment indiqué : »La loyauté exige aussi que nous reconnaissions et respections nos différences ! La plus fondamentale est évidement le regard que nous portons sur la personne et l’œuvre de Jésus de Nazareth. »

[...]

L’islam est né de l’accueil :

En effet, les premiers musulmans de La Mecque furent persécutés par les polythéistes. La communauté des croyants qui venait de naître aurait été étouffée dans l’œuf si le Négus, de l’Abyssinie chrétienne, n’avait pas ouvert ses portes aux premiers musulmans qui ont fui la tyrannie afin de trouver refuge chez lui.

C’est de la ville de Yathrib, devenue Médine par la suite, que furent proposées au Prophète, les conditions permettant à la première Communauté musulmane de trouver un asile.

A Médine, avec deux tribus arabes devenues musulmanes, les Ansar, et trois tribus juives, le Prophète (PSL) mettait au point une sorte de Constitution permettant une vie commune. C’est dans ce contexte que naissait progressivement une société où musulmans et non-musulmans pouvaient vivre côte-à-côte dans la justice et le respect mutuel.

NB: de connaître ce qui s'est passé à Médine, nécessite un peu plus d'espace: c'est l'objet de la 2ème page, où le lecteur pourra juger à partir des textes de l'islam de la véracité (la vérité si je mens, quoi!) de ce qui est surligné en jaune. Ne pas se laisser abuser par les utilisateurs de la TAQIA, est un simple souci d'objectivité. 

[...]

La Paix est basée sur la sacralité de la vie : l’Islam accorde une place considérable à la vie d’un être en tant que conscience mais aussi à l’ensemble des créatures.

Le Coran nous invite à travers une multitude de versets au respect et à la sacralité de la vie : »Quiconque tue une personne (...) c’est comme s’il avait tué toute l’humanité » (S.5, la Table servie, v.32).

Voici tout le verset du Coran 5: 32 :

C’est pourquoi Nous avons prescrit pour les Enfants d’Israël que quiconque tuerait une personne non coupable d’un meurtre ou d’une corruption sur la terre, c’est comme s’il avait tué tous les hommes. Et quiconque lui fait don de la vie, c’est comme s’il faisait don de la vie à tous les hommes. En effet Nos messagers sont venus à eux avec les preuves. Et puis voilà, qu’en dépit de cela, beaucoup d’entre eux se mettent à commettre des excès sur la terre .

Mais les suivants (5,33-35) valent le détour d'un coup d'oeil:

33. La récompense de ceux qui font la guerre contre Allah et Son messager, et qui s’efforcent de semer la corruption sur la terre, c’est qu’ils soient tués, ou crucifiés, ou que soient coupées leur main et leur jambe opposées, ou qu’ils soient expulsés du pays. Ce sera pour eux l’ignominie ici-bas; et dans l’au-delà, il y aura pour eux un énorme châtiment,

 34. excepté ceux qui se sont repentis avant de tomber en votre pouvoir : sachez qu’alors, Allah est Pardonneur et Miséricordieux.

 35. ô les croyants ! Craignez Allah, cherchez le moyen de vous rapprocher de Lui et luttez pour Sa cause. Peut-être serez-vous de ceux qui réussissent !

 [...]

Le mot « Islam » vient de la même racine arabe que le mot « Paix » (Assalam) et le Coran réprouve la Guerre et la considère comme un événement anormal, contraire à la volonté de Dieu : « Toutes les fois qu’ils allument un feu pour la guerre, Dieu l’éteint. Et ils s’efforcent de semer le désordre sur la terre, alors que Dieu n’aime pas les semeurs de désordre. » (Coran 5 : 64)

Or voici la totalité du verset du Coran 5: 64 : 

Et les Juifs disent : “La main d’Allah est fermée ! ” Que leurs propres mains soient fermées, et maudits soient-ils pour l’avoir dit. Au contraire, Ses deux mains sont largement ouvertes : Il distribue Ses dons comme Il veut. Et certes, ce qui a été descendu vers toi de la part de ton Seigneur va faire beaucoup croître parmi eux la rébellion et la mécréance. Nous avons jeté parmi eux l’inimité et la haine jusqu’au Jour de la Résurrection. Toutes les fois qu’ils allument un feu pour la guerre, Allah l’éteint. Et ils s’efforcent de semer le désordre sur la terre, alors qu’Allah n’aime pas les semeurs de désordre.